CoWatt : coopérative d'énergie solaire !


Vous n'avez pas encore entendu parler de CoWatt ??

Il n'est pas trop tard !!!

Écoutez, ci-dessous, une présentation de la coopérative d'énergie solaire par Philippe Massé (à partir de la 42ème minute)


 

Les associations Alisée et Elise propulsent le projet CoWatt !

 

 

CoWatt, une coopérative d’énergie solaire !

Ensemble, produisons notre électricité en utilisant les énergies renouvelables.
Avec la coopérative citoyenne CoWatt, installer des panneaux solaires sur les toits devient accessible à tous !

En un clic, découvrez l'idée ! 

 

Comment ça marche ?

 – des groupes de citoyens recherchent des toitures près de chez eux où installer des panneaux solaires et créent leur communauté via CoWatt,

 – chaque citoyen investit à hauteur de ses moyens (à partir de 100 euros) pour financer les installations sur un ou plusieurs toits,

 – CoWatt gère les questions techniques et prend en charge les démarches administratives et juridiques,

 – les communautés de citoyens se mobilisent pour faire parler du projet et promouvoir les énergies renouvelables.


Retrouvez plus d’informations sur le projet : http://cowatt.fr/

 

Suivez l’actualité du projet CoWatt : https://www.facebook.com/cowattpdl


Présentation de CoWatt lors des portes ouvertes de La Ferme de la Vergne


La presse parle de nous !

OUEST FRANCE - Edition La Roche-sur-Yon - 21/06/2017

La Roche. Avec CoWatt, ils se lancent dans le "cotoiturage" !

        

  Vous avez une grande toiture bien orientée ? Cela pourrait intéresser la coopérative CoWatt, qui a une antenne à La Roche. Elle veut engager la transition énergétique de manière concrète et locale. Son idée : mettre en relation des investisseurs et des hébergeurs de panneaux photovoltaïques.

        Projet collectif par excellence, la coopérative CoWatt est issu des réflexions de deux associations tournées vers la transition énergétique : ELISE, basée en Vendée, et ALISEE, qui rayonne en Loire-Atlantique et dans le Maine-et-Loire.

 

"Nous voulons permettre à tous les citoyens de participer à la transition énergétique de manière concrète et rapide sur leur territoire", explique Didier Gauvain, salarié d’Élise chargé des projets liés aux énergies renouvelables.

Le choix s’est porté sur l’installation de panneaux photovoltaïques grâce à un système original.

 

"Certaines personnes veulent investir dans le solaire, mais ont des toitures trop petites ou mal exposées. Chez d’autres, les toits sont parfaits pour des panneaux photovoltaïques mais les habitants n’ont pas assez d’argent pour les payer."

CoWatt va alors se charger de mettre les financeurs et les hébergeurs en relation pour un "cotoiturage".

 

1 000 panneaux en 10 ans

          La coopérative gère tout ce qui concerne l’administratif, les questions techniques, la maintenance, les relevés de compteur, les relations avec les artisans…

CoWatt espère installer 1 000 panneaux solaires en Pays de la Loire sur les dix ans à venir. En Vendée, deux projets sont bien avancés : l’un au Bourg-sous-la-Roche, l’autre à La Ferrière. "Les toitures et le financement sont là : les panneaux devraient être installés en septembre", précise Didier Gauvain.

 

Contact association Élise : 02 51 08 80 88 ou elise85@orange.fr.

OUEST FRANCE - Edition Pays de la Loire - 21/06/2017

 

Photovoltaïque. CoWatt accélère la transition énergétique

 

Vous avez un toit bien placé ? Cela pourrait intéresser des producteurs d’énergie solaire. C’est le « cotoiturage », l’idée de la coopérative CoWatt, en Pays-de-la-Loire, pour jouer la transition énergétique.

 

Comment est né CoWatt ?

Projet collectif par excellence, CoWatt est issu des réflexions de deux associations tournées vers la transition énergétique : Élise, basée en Vendée, et Alisée, qui rayonne en Loire-Atlantique et dans le Maine-et-Loire. « Nous sommes habitués à accompagner des projets éoliens qui se bâtissent sur plusieurs années, explique Didier Gauvain, salarié d’Élise chargé des projets liés aux énergies renouvelables. Nous voulions aussi permettre à tous les citoyens de participer à la transition énergétique de manière concrète et rapide sur leur territoire. » Le choix s’est porté sur l’installation de panneaux photovoltaïques grâce à un système original de « cotoiturage » inédit.

Le 28 juin, CoWatt va devenir une Société à action simplifiée, avec une gouvernance coopérative.

 

Comment fonctionne ce système ?

Les créateurs sont partis du constat suivant : « Certaines personnes veulent investir dans le solaire, mais ont des toitures trop petites ou mal exposées. Chez d’autres, les toits sont parfaits pour des panneaux photovoltaïques mais les habitants n’ont pas assez d’argent pour les payer. » CoWatt va alors se charger de mettre les deux parties en relation pour un « cotoiturage ». Celui-ci va être financé par une communauté.

 

Qui peut former une communauté ?

C’est très varié : des voisins habitant un même lotissement, une famille, un groupe d’amis, une association Ils achètent alors des parts dans la coopérative CoWatt pour financer les installations de panneaux. « Ainsi, même les gens qui n’ont pas de gros moyens peuvent investir dans les énergies renouvelables », précise Guy Batiot, l’un des administrateurs d’Élise et élu municipal EELV à La Roche.

Les membres de la communauté réalisent une présélection de toitures où pourraient être installés les panneaux grâce à un kit fourni par l’association. Un technicien d’Élise vient ensuite vérifier que l’installation est possible et sera rentable.

 

Quel est l’intérêt pour les « hébergeurs » de panneaux ?

Ils signent un bail avec CoWatt stipulant que les panneaux appartiennent à la coopérative pendant vingt ans. Passée cette date, ils en deviennent les propriétaires. Ces hébergeurs profitent de deux autres contreparties : ils reçoivent une action de CoWatt, et l’un de leur panneau est en auto-production ce qui leur permet de réaliser des économies.

 

Mais qui s’occupe de la paperasse ?

C’est un atout non négligeable que la coopérative met en avant : CoWatt gère tout ce qui concerne l’administratif, les questions techniques, la maintenance, les relevés de compteur, les relations avec les artisans « Pas d’arnaque ! On travaille avec des entreprises de confiance respectant certaines valeurs, notamment au niveau des conditions de travail et de la qualité des panneaux », assure Didier Gauvain. Les artisans locaux seront privilégiés. « Nous participons ainsi au développement de leur économie et donc nous favorisons la création d’emploi grâce aux énergies renouvelables. »

 

Une entreprise gouvernance coopérative

En réflexion depuis bientôt un an, la SAS (Société à action simplifiée) CoWatt sera officiellement créée le 28 juin. Sa gouvernance sera coopérative. « Un actionnaire aura le droit à une voix, peu importe le nombre d’actions qu’il possède », explique Didier Gauvain, salarié d’Élise. Une action coûte 100 €. Libre aux investisseurs d’en acheter le nombre qu’ils souhaitent. Les décisions concernant la distribution des résultats seront prises lors des assemblées générales, mais une règle est d’ores et déjà établie : la moitié de ce chiffre restera dans la coopérative afin d’être réinvesti.

« Le but premier n’est pas de gagner de l’argent mais de produire de l’énergie, rappelle Didier Gauvain. Il y aura un retour sur investissement, mais pas spéculatif. »